Posted in Pharos 22 Spectacles

Antigone, entre cris et silences

Antigone, entre cris et silences Posted on 24 novembre 200972 Comments

Le premier cri d’Antigone est celui qu’elle pousse, encore enfant, lorsqu’elle refuse de laisser son père partir seul sur les routes de l’exil. “Attends-moi !” s’exclame-t-elle, s’élançant alors vers une vie honteuse, une vie misérable, une vie silencieuse. Le dernier sera celui d’une condamnée qui attend la mort dans une grotte. Entre ces deux cris, un spectacle, somptueux et souvent bouleversant, celui que nous propose Géraldine Bénichou à travers l’adaptation théâtrale de deux romans d’Henry Bauchau: OEdipe sur la route et Antigone.

De ces deux oeuvres, le jeune metteur en scène du Théâtre du Grabuge a retenu l’essentiel: le long voyage, physique et intérieur, qu’effectue l’ancien roi de Thèbes et qui constitue le premier tableau du spectacle, sombre et glaçant; le dernier combat d’Antigone, qui représente la majeure partie de la pièce. Au début du deuxième tableau, la fille d’OEdipe est déjà enfermée dans la grotte et, pour lutter contre l’angoisse de la mort, elle se remémore les événements qui l’y ont conduite.

Ce choix de mise en scène, qui contredit la linéarité tragique du roman original, constitue l’un des aspects les plus intéressants de la pièce. Dans la pénombre de la grotte où Antigone demeure longuement invisible puis prostrée, pas de salut, pas d’espoir, pas de suspense: tout est déjà joué, le spectateur sait déjà où l’amour et l’orgueil obstinés d’Antigone la mèneront. Alors nous comprenons que l’essentiel est ailleurs: dans cette parole à la fois douce et âpre, dans ces voiles transparents, tendus sur la scène et qui, en tombant progressivement, symbolisent la prise de conscience, par Antigone, de son destin funeste, dans cette alternance de cris, de râles, de chuchotements.

L’Antigone que nous donne à voir Géraldine Bénichou est surprenante à plus d’un titre. Le choix de la comédienne principale, magnifique Magali Bonat, étonnant de prime abord parce qu’il conduit à faire interpréter une adolescente par une femme plus mûre, se révèle excellent. La palette des émotions exprimées apparaît en effet incroyablement riche car le jeu de l’actrice confère à Antigone une personnalité complexe, tour à tour enfant rageuse et fragile, amoureuse désespérée, soeur maladroite et emportée, femme d’expérience lucide et volontaire.

Par ailleurs, cette mise en images et en cris de l’oeuvre d’Henry Bauchau ne se réduit pas à une plate adaptation du roman. Contrairement à l’auteur belge, Géraldine Bénichou récuse toute dimension psychologisante dans la construction de ses personnages: tous les acteurs interprètent naturellement un rôle précis, celui d’Hémon, d’Ismène ou de Créon, mais ils se font également les récitants de l’action. Ce dédoublement permet donc de créer, dans l’esprit du spectateur, une prise de distance par rapport aux émotions exprimées.

De même, l’Antigone de Géraldine Bénichou est bien éloignée de celle de Sophocle, conduite par sa foi, ou de celle de Jean Anouilh, aux accents patriotiques: la construction du personnage reflète le refus de se limiter à une époque, à un projet précis, à un contexte religieux ou historique identifié et lui donne ainsi une dimension nouvelle, celle de l’universalité. A cet égard, le choix apparemment saugrenu de mêler aux scènes jouées de façon hiératique de nombreux chants kabyles magnifiquement interprétés par Salah Gaoua renforce la portée générale du propos: si Antigone est bien celle qui est née contre, c’est contre toutes les formes d’arbitraire et de violence.

Géraldine Bénichou affirme qu’[elle] “aime à raconter des histoires avec des mots, des images et de la musique, qu’[elle] aime le théâtre qui raconte comme si c’était la première fois des histoires que l’on connaît depuis toujours”. A cet égard, sa pièce Le Cri d’Antigone ne se contente pas d’incarner, en mots, images, chants, cris et silences, la proposition du metteur en scène, elle donne effectivement au public le sentiment d’assister à quelque chose d’unique: le renouvellement, original et poétique, de l’un des mythes les plus célèbres.

72 comments

  1. Quel grand auteur dramatique grec a présenté pour la première fois le mythe d’Antigone sur scène ?
    Dans quelle pièce ?

  2. Non, Antigone a été joué et écrit pour la première fois par Sophocle et modifié par Jean Anouilh durant la 2ème guerre mondiale.

  3. Quels dramaturges (du XVIème au XXème siecle) ont par la suite choisis la mythe d’Antigone pour sujet de pièce ?

  4. Est-ce-que quelqu’un saurait qui est l’auteur dramatique grec qui aurait présenté le mythe d’Antigone (c’est pour un devoir) merci d’avance 🙂

  5. Là, je crois que je ne vais plus répondre, lisez-le texte SVP !!
    Voici, d’après Wikipedia, une liste de pièces d’Antigone par leurs différents auteurs:

    Antigone de Sophocle (antiquité)
    Antigone de Jean de Rotrou (XVIIe)
    Antigone d’Anouilh (XXe)
    Antigone de Bertolt Brecht (XXe)
    Antigone de Jean Cocteau (XXe)
    Antigone de Robert Garnier (XVIe)
    Antigone d’Henry Bauchau (XXe)
    Antigone voilée de François Ost (XXe)

  6. Antigone, soeur d’Ismène, d’Etéocle et de Polynice, fait preuve d’un dévouement et d’une grandeur d’âme sans pareil dans la mythologie.

    Son père est chassé de Thèbes par ses frères qui lui ont crevé les yeux, elle le suit pour lui servir de guide sur les routes car il doit mendier sa nourriture. Antigone veillera sur lui jusqu’à la fin de ses jours.

    Elle revient à Thèbes. Ses frères Etéocle et Polynice se disputent le pouvoir. Polynice fait appel à une armée étrangère pour assiéger la ville et combattre son frère.

    Mais les deux frères meurent et Créon, leur oncle prend le pouvoir. Il ordonne des funérailles solennelles pour Etéocle et interdit qu’il soit donné une sépulture à Polynice, coupable à ses yeux d’avoir porté les armes contre sa patrie avec le concours d’étrangers.

    Créon veut laisser l’âme de Polynice dans la tourmente.

    Mais Antigone considère sacré le devoir d’ensevelir les morts, aussi elle se rend une nuit auprès du corps de son frère et verse sur lui, quelques poignées de terre.

    Créon apprend le geste d’Antigone et il la condamne à mort. Elle est enterrée vive dans le tombeau des Labdacides. Plutôt que de mourir de faim, elle préfère se pendre.

    Le fiancé d’Antigone Hémon, qui n’est autre que le fils de Créon, à la nouvelle du décès de celle-ci se suicide.

  7. Réponse depuis wikipedia à nouveau: L’Antigone d’Anouilh, dans une mise en scène, des décors et des costumes d’André Barsacq est représentée pour la première fois à Paris le 4 février 1944, c’est-à-dire durant l’occupation allemande.

  8. Dans le contexte de cette époque en quoi le personnage d’Antigone n’est-il plus seulement dans cette pièce un personnage antique ? Que représente-t-il aussi ?

  9. vous voulez bien m’aider ?? (pour un devoir)

    1. le personnage d’Antigone

    – ses origines, sa situation familiale
    Рson caract̬re, ses rapports avec les autres personnages
    – ses motivations, ce qui la fait agir
    – son évolution

    MERCI D’AVANCE :d:d:d:d:d

  10. 1) En quoi le personnage d’Antigone n’est-il plus seulement dans cette pièce un personnage antique ?
    2) Quels dramaturges ont, par la suite, choisi le mythe d’Antigone pour sujet de leur pièce ?
    3) Dans quelle pièce Sophocle a présenté pour la 1ère fois le mythe d’Antigone sur scène ?

    Merci d’avance c’est pour un devoir de français

  11. – dans quel lieu se situe la scène où Antigone avoue à Créon qu’elle a tué Polynice?
    – à quelle époque?
    – à quel moment de la pièce?
    – quel est leur costume?

  12. je doi ecrire une letre que aurai pu ecrire antigone a hémon avant de cometre lirréparable et je doi utilisé des argument qui ft apel a la raison et dautre au sentiment et je peu montrer une certaine hésitation de sa par!

    pouvez vou maidez svp ca a rendre pour le 23février repondez moi au plu vit svp

  13. En quoi le personnage d’Antigone n’est-il plus seulement dans cette pièce un personnage antique ? Que représente-t-il aussi ?

  14. Je vois qu’on a tous le meme proble car moi aussi je cherche les reponses car c’est aussi pour un devoir de français donc si certains on les reponses, si ils les passent ça serait cool

  15. En quoi le personnage d’Antigone n’est-il plus seulement dans cette pièce un personnage antique ?
    Que représente-t-il aussi ? (Sophocle dans cette pièce). Merci de répondre très vite si vous avez trouvé … =)

  16. Salut!
    A ce que je vois vous avez tous comme moi des rechercches à faire sur Antigone. Après avoir bien regardé tous les commentaires qui ont pu m’aider à répondre à une grande partie de mon devoir, j’aimerai savoir (je crois que vous n’avez pas répondu, désolé si je me trompe) en quoi le personnage d’Antigone n’est plus dans cette piece un personnage antique ?
    Merci d’avance

    Au fait j’ai lu la pièce, le livre est bien mais c’est quand même bête que 3 personnes meurent juste pour une histoire de trône et de sépulture

    Merci. Bye bye ^-^

  17. Voici une réponse que j’ai trouvé sur internet, peut-être qu’elle vous conviendra… il faudrait dire à vos professeurs d’avoir un peu plus d’imagination pour leurs devoirs… ils m’ont l’air de tous se copier entre eux 🙂

    “Antigone représente la révolte et le mal être adolescent. Elle ne parvient pas à passer à l’âge adulte. Elle ne veut pas se plier aux lois du roi et des adultes. Elle veut rester une enfant qui est enchantée par le monde (se sentir la première à regarder le soleil le matin, pensez que les méchants sont toujours punis et les bons récompenser, etc). Puisque le monde des adultes ne lui plait pas, même avec la présence de hémon, elle préfère mourrir que faire des concessions” par nouvelle antigone sur le site http://fr.answers.yahoo.com

  18. Très bonne réponse ! Quoique un peu incomplète, mais elle reflète tout à fait la personnalité d’Antigone. Si vous voulez plus de versions d’Antigone lisez celles là : Antigone de sophocle ; de Anouilh et j’ai découverte une version romancée d’Antigone vraiment bien !: de Cassabois

  19. J’ai lu Antigone aujourd’hui, et j’avais une feuille de questions à faire sur le livre. Je n’ai pas eu besoin de chercher les réponses car je suis tombée sur ce site et toutes les réponses étaient là. Merci beaucoup =D.

  20. maii ds antigone de jean anouilh antigone a la fin elle meurt comment ?? elle est enterrée ou elle se pend ?? ^^

  21. Wouah ! Vous avez le même questionnaire que moi ?
    Vraiment manifique ! Même pas a chercher !!!
    Merci Webmaster =)

  22. en effet les profs de français ne sont pas très originaux j’ai exactement la même question que nono mais je n’ai pas trouvé dans quelle pièce il est joué.

  23. antigone c trop pouri j’ai redoubler 2 fois est je dois a chaque fois refaire se truc pouris

  24. Merci pour toute c’est réponses si vous avez des questions encore ou vous voulez les bonne réponse ite le moi , je corrige tout sa en classe damain , merci a vous tous !
    bisous et bonne chance

  25. Moi, ce que je en comprend pas, c’est qu’il y en a qui ne peuvent même pas répondre à un questionnaire et lire un texte de 130 pages environ. Franchement dans quel monde on va?

    PS: En tous cas, l’orthographe (comme l’a dit le webmaster) laisse à désirer…

  26. J’ai trouvé ce site superbe même si auparavant j’avais déjà trouvé bon nombre de questions. Mais cela m’a permis d’approfondir certaines d’elles et même de mieux comprendre par vos mots que par les dires de ces sites internets. Mais il me reste une question, qui reste tout de même importante.
    En quoi le personnage d’Antigone n’est-il plus seulement dans cette pièce un personnage antique ? Car il me semble avoir fait tous les commentaires et je n’ai pas vu une seule réponse de celle-ci. J’aimerai que vous me répondiez très vite, c’est très urgent. J’en ai besoin pour demain soir, obligatoirement. Je remercie d’avance, bien sûr.

  27. Je souheterai savoir Comment Anouilh a t-il eu l’idée de cette adaptation ??? c’est pour mon devoir en français :/ Mersii d’avance !!! =)

  28. Les Labdacides sont une famille qui ont eu un destin tragique, à cause d’une malédiction qui toucha Laïos, le fils de Labdacos et le père d’Œdipe.
    Laïos, quand il était au royaume de Pise, tomba amoureux du fils de son hôte Pélops, et il l’enleva. Ceci était avant qu’il devienne roi. Laïos provoqua la colère d’Héra, qui va se venger en marquant le destin d’Œdipe et tout les Thébains. Laïos et Jocaste, sa femme, abandonnèrent leur enfant, Å’dipe, sur le mont Cithéron qui fut recueillit par un berger puis confié aux souverains Corinthe, Polybos et Périboéa ; car l’oracle d’Apollon leur avait prédit que leur fils allait tué son père et épouser sa mère.
    Å’dipe, devenu adulte, écoute des rumeurs concernant son origine et va voir l’oracle de Delphes, qui lui dit ce qu’on avait prédit à ses parents. Ceci lui fit peur, et il décide de ne pas venir dans le village où son ses parents et part dans la ville de Thèbes. En chemin, Å’dipe tue des gens qui de battaient, sans le savoir, il tue son propre père.
    Aux abord de la ville de Thèbes, il y a un Sphinx, au corps de lion et au buste de femme, qui est un signe du courroux des dieux contre les Thébains et leur roi coupable de pédophilie. Ce Sphinx pose une énigme que personne n’a réussit à répondre le châtiment est de ce faire dévorer.
    Å’dipe, arrivé à Thèbes, est confronté au Sphinx, qui lui posa cette question : « Qui le matin marche à quatre pattes, le midi à deux et le soir à trois ? » Å’dipe connaît la bonne réponse, c’est l’homme au différents moments de sa vie. Le Sphinx, vaincu, se jette du haut d’un rocher pour se tué.
    Comme l’avait promit le dirigent de Thèbes, Créon frère de Jocaste, Å’dipe dut prendre le trône du défunt au vainqueur du Sphinx. Å’dipe est nommé roi de Thèbes et épousa la reine Jocaste, qui était sa mère. La prophétie fut donc accomplit. Son mariage donna quatre enfants : Étéocle, Polynice, Antigone et Ismène.
    Quelques années passèrent, et la peste d’abattit sur la ville de Thèbes, tout le monde consulat un oracle qui dit qu’il fallait expulser le meurtrier de Laïos. Å’dipe prononça une malédiction implacable, contre lez meurtrier de Laïos, sans savoir que c’était lui-même. Mais grâce à un devin, Å’dipe apprit la vérité. Jocaste se pendit de honte, Å’dipe se creva les yeux, fut chassé de Thèbes et mendia avec sa fille Antigone qui elle seule lui était resté fidèle. Å’dipe, à la fin de sa vie trouva exil près de Thésée, qui accorda une sépulture du corps de cette victime de la plus terrible des fatalités car il était dit que le tomba d’Œdipe serait un gage de victoire pour les Athéniens.

    4) Qui était Antigone ? Quelles furent les étapes de son histoire ?

    Après la mort d’Œdipe, Antigone retourne a Thèbes et vit avec sa sÅ“ur Ismène. Créon le roi de Thèbes, ordonne des funérailles pour Étéocle mais interdit que son autre neveu se fasse ensevelir. Seule Antigone s’oppose à cette décision. Elle refusa de s’y soumettre, elle annonce qu’elle enfreindra l‘ordre royale, contrainte aux lois divines. Il vaut mieux obéir aux dieux qu’aux hommes. Elle dit à Créon : « Je suis née pour partager l’amour et non la haine » ce qui lui attire cette réponse : « Va-t-en donc partager l’amour parmi les morts. ». Pour sa désobéissance, Antigone est condamné par Créon qui ne c’est pas laissé influencer par Hémon, son fils, fiancé d’Antigone. Antigone fut enterré vivante dans le tombeau des Labdacides. Dont elle descendais. Elle mit fin à ses jours par pendaison. Hémon sont fiancé se tua sur son corps et sa mère, Eurydice, femme de Créon, se suicida en apprenant la mort de son fils. Créon reste seul mais sa tua quelques semaines plus tard.

    5) Faites une brève recherche sur les rites funéraires dans la Grèce Antique. A quoi était condamné un défunt privé de sépulture ?
    Pour un ancien grec, une sépulture était indispensable pour ne pas laisser les morts sans honneurs funèbres.
    Les funérailles ce déroulaient en cinq temps :
    1.La toilette du mort :
    La cadavre est parfumé, lavé puis habillé en blanc et placé dans un linceul.

    2. L’exposition du mort :
    Le corps est placé sur un lit pendant une journée, dans le vestibule de la maison, au milieu des cris et gestes rituels. La famille est habillé en deuil et se coupe les cheveux.

    3. Le transport du mort :
    Ceci à lieu au petit matin, il se fait sur un chariot vers la nécropole au son des hautbois avec les sanglots des pleureuses.

    4. L’inhumation du cercueil en bois :
    Il se fait dans un tombeau souterrain ou aérien, il est parfois incinéré sur un bûcher, les cendres et les ossements sont alors recueillit dans une urne en métal ou en vase d’argile qui doit être ensevelis. On y mettais une pièce dans la bouche du mort.

    5. Le repas funèbres :
    Une fois les obsèques terminées, le repas à lui dans la maison d’un proche ou du défunt.

    Le 3, 9 et 30ème jours après il y a un hommage.

    II. Antigone, personnage de théâtre :
    1) Quel grand auteur dramatique grec a présenté pour la première fois le mythe d’Antigone sur scène ? Dans quelle pièce ?
    Sophocle est le premier auteur dramatique grec a faire la pièce sur Antigone.

    2) Quels dramaturges ont, par la suite, choisi le mythe d’Antigone pour le sujet de leur pièce?
    Robert Garnier, Jean de Retrou, Jean Racine, Jean Cocteau, Philipe Duplessis, Vittorio Alfieri, Jean Anouilh, Brecht, Henry Bauchau, Friedrich Hölderlin, Yvonne Besson et Janusz Glowacki sont les auteurs qui ont prit le mythe d’Antigone pour leur pièce.

    3) A quelle date est écrite la pièce d’Anouilh ? A quelle date est-elle créée sur scène ? Où ?
    La pièce d’Anouilh est créée sur scène à Paris le 4 février 1944, et écrite en 1942.

    4) En quoi le personnage d’Antigone n’est-il plus seulement dans cette pièce un personnage antique ? Que représente-t-il aussi ?
    L’esprit d’Antigone est modifié

    1. MERCI beaucoup à Aurore03220… les questions étaient exactement les mêmes que celles que notre prof nous a données !!! XD … A+

    2. Merci
      pareil pour nous, c’est les meme questions mots pour mots qu’on a eu xDD

      y fouillent pas trop les profs

    3. en ce qui concerne la 4ème question, aimerait avoir plus d’explications Que représente t-il aussi ?

      Merci pour réponse

    1. Quelques auteurs qui ont exploité le mythe d’Antigone: Robert Garnier, Jean de Rotrou, Jean Racine, Jean Cocteau, Philippe Duplessis, Vittorio Alfieri, Jean Anouilh, Bertolt Brecht, Henry Bauchau, Friedrich Hölderlin, Marie-Thérèse Davidson, Yvonne Besson, Janusz Glowacki, Marguerite Yourcenar

  29. Vous pouvez pas répondre correctement à cette question: en quoi le personnage d’Antigone n’est-il plus seulement dans cette pièce un personnage antique?

  30. Coucou. Antigone était frigide en fait c’est pour ça qu’elle ne voulait pas épouser le Bg. Je sais plus trop son nom vous m’excuserez. Donc elle préférait son défunt frère. A plus les gens 😀

  31. Les réponses d’Aurore3220 et du webmaster m’ont beaucoup servi. Parfois il faut agrémenter avec d’autres recherches mais grâce à ce site, sur lequel je reviendrai pour mes devoirs ;D J’ai pu répondre facilement à mon questionnaire sans me prendre la tête 🙂 Merci beaucoup !

  32. antigone d’anouilh
    1/ qui est le 1er personnage qui apparait sur scène ? quel est son rôle ?
    2/ decrivez le décor? en quoi est t’il étonnant ?

  33. Quel grand auteur dramatique grec a pour la première fois présenté sur scène l’histoire d’Antigone ? Dans quelle pièce ?
    Quels dramaturges ont par la suite choisi Antigone comme sujet de leur pièce ?
    Citez les noms des auteurs, les titres des pièces, et les dates auxquelles elles ont été écrites. Que remarquez vous ?
    Merci beaucoup pour votre aide, je suis bloquée sur cette question merci

  34. Antigone, Anouilh : travail à réaliser à la maison
    Recherche Documentaire (CDI, Manuel, Internet)

    I. Sur le mythe d’Antigone.
    1. D’après le dictionnaire, un mythe est ” un récit imaginaire, d’origine populaire ou littéraire, qui met en scène des personnages extraordinaires, surhumains ou divins, dont les événements fabuleux ou légendaires tantôt retracent l’histoire d’une communauté, tantôt symbolisent des aspects de la condition humaine, tantôt traduisent les croyances, les aspirations ou les angoisses de la collectivité pour laquelle ce mythe a un sens” . Le mythe est donc un récit qui explique les mystères de l’homme et du monde.

    2. Les Labdacides sont les descendants de Labdacos, petit fils de Cadmos, créateur de la ville de Thèbes, et père de Laïos. Ils furent voués à un destin tragique à cause d’une malédiction qui frappa ce dernier. Avant de devenir roi de Thèbes, Laïos, en exil au royaume de Pise, tomba amoureux du jeune fils de son hôte, le roi Pélops, et l’enleva. Cet acte provoqua la colère d’Héra et entraîna une longue série de drames, qui marqueront le destin de toute la lignée des Thébains.

    3. Roi légendaire de Thèbes. Fils de Laïos et de Jocaste, il fut abandonné à sa naissance par son père parce qu’un oracle avait prédit que l’enfant porté par Jocaste tuerait son père. Il fut recueilli par le roi de Corinthe Polybos qui l’éleva comme si c’était son fils. Plus tard, après avoir interrogé l’oracle de Delphes qui lui répondit qu’il tuerait son père et épouserait sa mère, Oedipe s’éloigna de Corinthe mais, En chemin, Oedipe voit venir un équipage, une querelle éclate et Oedipe tue les voyageurs, dont le maître n’est autre que son père biologique, Laïos, qui se rendait à Delphes. La ville de Thèbes vit alors dans la crainte du Sphinx, un monstre dont la présence peut s’interpréter comme un signe du courroux des dieux contre les Thébains et leur roi. Le Sphinx est une créature ailée avec un corps de lion et un buste de femme. Installé aux abords de la cité, il pose à ceux qui l’affrontent une énigme qu’aucun ne sait résoudre. Le châtiment que le Sphinx inflige aux malheureux est d’être dévoré. Oedipe répondit à l’énigme du Sphynx et délivra ainsi la ville du monstre. Pour marquer leur reconnaissance, les thébains lui donnèrent en mariage la veuve de Laïos sans savoir qu’elle est sa mère et le prirent pour roi de cette union naquirent quatre enfants: Étéocle, Polynice, Antigone et Ismène. Ainsi, l’oracle s’accomplit. Mais Oedipe n’en était pas pour autant quitte avec les dieux. Une peste ravagea Thèbes. Le roi, menant son enquête, découvrit que le fléau était lié à la mort de Laïos et à sa culpabilité : de honte Jocaste se pend et Oedipe se perce les yeux avec la broche de sa mère -épouse. Banni de la ville, accompagné par sa fille Antigone, qui, seule, lui était restée fidèle. Il échouera en Attique, au bourg de Colone, où il mourra.

    4. Fille d’Oedipe et de Jocaste, sÅ“ur d’Etéocle, de Polynice et d’Ismène, elle accompagna son père aveugle jusqu’à Colone où il mourut. Après sa mort, Antigone regagna le palais de Thèbes, où elle vécut avec sa sÅ“ur Ismène. Polynice vint, à la tête des armées d’Argos, ville ennemie de Thèbes, reprendre le trône à son frère Étéocle, qui refusait l’alternance prévue. Les deux hommes s’entretuèrent lors d’un combat singulier. Créon, nouveau roi de Thèbes et frère de Jocaste, ordonna des funérailles solennelles pour Étéocle, mais interdit d’ensevelir son autre neveu, Polynice, considéré comme traître à la Cité. Seule Antigone s’opposa à cette décision. Elle refusa de s’y soumettre. Ayant fait donner une sépulture à Polynice, elle fut condamnée par Créon à être enterrée vivante dans le tombeau des Labdacides, Antigone mit fin à ses jours en se pendant. Son fiancé Hémon, fils de Créon, se tua sur le cadavre d’Antigone. En apprenant la mort de son fils, Eurydice, sa mère, se suicida. Créon resta seul, anéanti par ces disparitions successives et aspirant à une mort rapide. Il se tua quelques semaines après.

    5. Le premier rite était la toilette du mort. Ensuite venait l’exposition du défunt sur un lit. Les pleureuses se griffaient le visage devant lui, se tiraient les cheveux en pleurant. Enfin avait lieu le cortège funèbre et le corps était inhumé ou incinéré. La mort sans sépulture ne lui permettait pas de descendre aux Enfers, et il devait errer dans l’Érèbe (une divinité infernale née du Chaos, personnifiant les Ténèbres, l’Obscurité des Enfers). À cette époque, la mort est considérée comme une délivrance, un honneur, si les rites sont effectués correctement.

    II. Antigone, un personnage de théâtre.

    1. Le plus grand auteur dramatique a présenté pour la première fois le mythe d’Antigone sur scène est Sophocles au Vème siècle av. J.-C., la pièce est Antigone.
    2. Les dramaturges qui ont pris par la suite le mythe d’Antigone pour sujet de leur pièce sont : Robert Garnier, Jean de Retrou, Jean Racine, Jean Cocteau, Philipe Duplessis, Vittorio Alfieri, Jean Anouilh, Brecht, Henry Bauchau, Friedrich Hölderlin, Yvonne Besson et Janusz Glowacki.
    3. La pièce d’Anouilh est écrite en 1942 et elle est créée sur scène à Paris le 4 février 1944.
    4. En quoi le personnage d’Antigone n’est-il plus seulement dans cette pièce un personnage antique car son esprit est modifié.

    De rien

    1. ah merci bocou! mais n’empache les profs sont pas chiés, on dirais que on a tous les memes questions, ils ont du faire comme ns, chercher un questionnaire sur internet, en ts cas c super sympa Bettisa, j’ai mis que 10 minutes a faire mon franchais aulieu de plusieurs heures.!

    2. merci grace a ti g fini mon devoir de francais en moins de 5 minutes apparremment on atous le mm sujet :ls profs ne se sont pas trop foulés

  35. En effet, les profs ne se sont VRAIMENT pas foulés pour chercher des questions!!! Alors moi non plus!!! Merci pour vos réponses !!!! 😀

  36. Salut
    Pouvez vous repondre a cette question : quelle est le rappel de la strategie antique dans cette pièce comptemporaine d’Anouilh ?

  37. quelqu’un pourrait m’aider sur la mythologie grecque s’il vous plait

    28.)que symbolise la figure d’antigone dans la mythologie grecque?
    29.)pourquoi Å“dipe est il boiteux ?
    30.)qui sont les Erynnies?
    31.)qui est la mère d’Athéna?
    32.)pourquoi Tirésias est-il devenu aveugle?
    33.)qui est Dédale?
    34.)quel est le pouvoir de la gorgone Méduse ?
    35.)qui a créé le monde dans la mythologie égyptiènne
    36.)dans l’Iliade et le mythe d’Oedipe , quel même fléau manifeste la colère des dieux ?

    Merci !!

    1. Elle peut nous faire réfléchir sur notre monde actuel, et la société dans laquelle on vit par comparaison sur des sujets comme la responsabilité, la culpabilité, le bien et le mal face au pouvoir, l’amour et la peur des différences.
      Antigone défend les droits fondamentaux de l’homme contre la raison d’état, les lois dictées par le pouvoir ou par des hommes non respectueux de ces droits humains inaliénables, c’est assez moderne comme conception…

  38. En quoi le personnage d’Antigone n’est-il plus seulement dans cette pièce un personnage antique et qu’est ce qu’il représente ?

    La pièce d’Anouilh a été écrite pendant la seconde guerre mondiale, pendant l’occupation de la France. Antigone est bien plus qu’une jeune femme refusant les règles. Le personnage d’Antigone est l’allégorie de la Résistance s’opposant aux lois édictées par Créon / Pétain et qu’elle juge injustes. Elle refuse la facilité et préfère se rebeller, ne voulant pas céder à une prétendue fatalité… Elle représente la Résistance, la liberté.

  39. Dans quelles conditions a été représentée la pièce d’Anouilh ? Comment a-t-elle été accueillie par le public et les critiques ?

Comments are closed.