Posted in Littérature Pharos 20

Pas facile d’être… un gladiateur romain !

Pas facile d’être… un gladiateur romain ! Posted on 1 mars 2005

Jean-Philibert s’ennuie… Dehors il pleut. Les nuages gris engloutissent la cime des arbres. Les gouttes d’eau ruissellent sur les vitres. En bonne tante Priscilla que vous êtes, vous tentez d’amadouer le bambin désespéré avec un chocolat chaud et des biscuits sortant du four. Vous le regardez émietter ces friandises du bout des lèvres et oser un nez suspicieux au-dessus de la tasse héritée de Grand-Mère.

Le feu de cheminée, la promenade du chien Gaston, la bataille navale, tout y passe, mais rien n’y fait. Jean-Philibert boudeur vous demande pour la enième fois pourquoi vous n’avez pas de Playstation et pourquoi vous habitez un endroit aussi paumé…

Vous vous souvenez alors du livre pour lequel vous avez promis d’écrire une critique ce week-end même: Pas facile d’être… un gladiateur romain !. L’extirpant de votre baluchon qui vous suit partout, vous le déposez bien en vue du mouflet reniflant et vous retirez dans une pièce tranquille pour rédiger votre oeuvre.

Il faut s’armer de patience pour dénicher dans une librairie un livre pour enfant qui aborde l’Antiquité sous un aspect ludique, mais réaliste tout à la fois. Avant de découvrir: Pas facile d’être… un gladiateur romain !, vous avez passé en revue bon nombre de pseudo-encyclopédies rébarbatives et de livres d’histoire dépourvues d’images. C’est la frimousse éberluée de ce petit gladiateur qui vous a attirée au premier abord. Et ensuite cette invitation: “Prêt pour l’aventure ?”. Là vous vous êtes dit: “Je tiens le bon bouquin !”

Le jeune lecteur le plus allergique à l’Histoire ne pourra que dévorer les 32 pages de ce livre retraçant la vie d’un gladiateur. Le récit est fait de telle sorte que le lecteur se retrouve dans la peau du gladiateur: de sa capture dans sa Gaule natale au marché aux esclaves, du ludus gladiatorius à la caserne, pour finir dans l’arène.

L’ouvrage fait la part belle aux illustrations, toutes humoristiques, sans pour autant se départir de son sérieux. Le texte principal est agrémenté de micro-définitions où le lecteur assidû apprendra à connaître le menu du jour des gladiateurs, les différentes sortes d’armes ou le déroulement du combat. Et, surprise !, vous trébucherez çà et là sur quelques termes en latin qui donnent une couleur locale, enfin… temporelle, certaine au livre.

Mais le nec plus ultra reste définitivement la rubrique “Petit truc” qui correspond à une sorte de guide de survie pour le gladiateur en herbe et qui, vous l’avouez, malgré votre âge avancé, vous a fait hurler de rire toute seule dans votre salon, et cela page après page. C’est donc convaincue que Pas facile d’être… un gladiateur romain ! devrait figurer dans la bibliothèque de toute jeune pousse, que vous posez votre plume et vous mettez en chasse du précieux marmot tristounet… que vous retrouvez hilare, le nez plongé dans son livre, murmurant des mots inconnus du Scodel, le pouce ostensiblement tourné vers le haut.

Votre week-end est sauvé ! Nul besoin de troquer votre bergerie contre un appart’ high-tech en ville. Jean-Philibert reviendra vous rendre visite.

Pas facile d’être… un gladiateur romain !
Texte de John Malam, illustrations par David Antram, Editions Nathan.

Dans la même collection, pour ceux qui ne jurent que par l’Antiquité:

  • Pas facile d’être… un athlète aux Jeux d’Olympie !
  • Pas facile d’être… esclave en Grèce !
  • Pas facile d’être… une momie égyptienne !

Toujours dans la même collection, pour ceux que la curiosité pousse vers d’autres horizons:

  • Pas facile d’être… geôlier au Moyen Age !
  • Pas facile d’être… un aventurier des pôles !
  • Pas facile d’être… prisonnier des pirates !
  • Pas facile d’être… un pionnier américain !
  • Pas facile d’être… un viking !